fr

Cargo Craft emballé pour le départ

UFRC - Fri, 12/07/2024 - 06:21
Version traduite en Français via Google Translate

Mises à jour du blog de la Station spatiale


Cargo Craft emballé pour le départ, les équipages travaillent sur les sciences et les combinaisons spatiales


Le bras robotique Canadarm2 tend la main pour capturer le cargo spatial Cygnus de Northrop Grumman le 1er février 2024.

Info de la Source Publié * ICI

Categories: fr

Informations VK2/W7BRS, Lord Howe

UFRC - Fri, 12/07/2024 - 06:20

Informations VK2/W7BRS, Lord Howe

Le 12/07/2024

( Jeff / 11 JUILLET 2024 II )

Chaque jour, le Dash-8 fait un arrêt régulier à LHI. Presque comme une horloge, vers 14h45 heure locale, depuis le nord-ouest, les phares du Dash 8-200 apparaissent entre les nuages et les bouts des ailes révèlent les problèmes que le pilote doit supporter pour équilibrer et redresser les dernières secondes avant d’essayer d’atterrir…..

Je souligne « essayer d’atterrir ». Tous les essais ne fonctionnent pas. À la dernière seconde, il est possible que vous entendiez l’accélérateur accélérer et que vous voyiez l’avion repartir vers le ciel après avoir touché une roue… puis la prochaine tentative est effectuée après avoir fait le tour de l’île une fois de plus. Le contrôle de l’hélice à pas variable du Dash-8 est remarquable.

J’étais là aujourd’hui, attendant l’avion dans l’espoir que l’équipe soit à bord. J’ai vérifié Qantas et (avec l’aide d’Air-Tags) on m’a assuré que les bagages étaient arrivés de Los Angeles à Sydney quatre heures avant le vol Sydney-LDH. Eh bien, quelle surprise (ou non)… les bagages n’étaient pas aujourd’hui dans l’avion. Les vents étaient facilement de 30 km/h et dès que l’avion a atterri, ils se sont intensifiés encore plus avec une nouvelle rafale de pluie. Un schéma météorologique typique de fin février ou mars à Seattle.

Je ne peux rien faire de plus. Le sentiment d’impuissance est simplement ce qu’il est…

Alors nous attendons de nouveau.

73, – Claude ON4CN

Info de la Source de EA1CS ICI

Categories: fr

Informations 5R8SR, Madagasca

UFRC - Fri, 12/07/2024 - 06:19

Informations 5R8SR, Madagascar

Le 11/07/2024

Shabu – M0KRI, prévoit d’être dans les airs depuis l’île Nosy Faly / NA-057, Madagascar, en septembre 2024 (dates à déterminer).
QSL via OQRS ClubLog.

73, – Claude ON4CN

Info de la Source de EA1CS ICI

Categories: fr

UNE SUPER TEMPÊTE A DÉCLENCHÉ UNE MIGRATION MASSIVE DE SATELLITES ?

UFRC - Fri, 12/07/2024 - 06:19

UNE SUPER TEMPÊTE A DÉCLENCHÉ UNE MIGRATION MASSIVE DE SATELLITES ?


Version traduite en Français via Google Translate

Le 12/07/2024

La Terre vient de connaître la plus grande migration de satellites de l’histoire. Le 10 mai 2024, environ 5000 engins spatiaux ont dû manœuvrer pour maintenir leur altitude, résistant à une tempête géomagnétique qui tentait de les tirer vers le bas. L’événement est décrit dans un article de recherche récemment accepté par le Journal of Spacecraft and Rockets.


Ci-dessus : En noir, le nombre de satellites manœuvrant ; en bleu, l’intensité de la tempête

« La plupart étaient des satellites Starlink de SpaceX, » explique William Parker du MIT, auteur principal de l’article. « Chaque satellite est équipé d’un récepteur GNSS ainsi que de capacités autonomes de maintien de la station et d’évitement des collisions. Lorsqu’ils ont ressenti les effets de la tempête, des milliers de satellites ont pris la décision de manœuvrer. »

Le besoin de migrer vers le haut a été causé par une augmentation soudaine de la traînée des satellites. L’atmosphère terrestre a absorbé une énorme quantité d’énergie de la tempête solaire, provoquant un gonflement comme un marshmallow tenu au-dessus d’un feu de camp. Des filaments d’air chauffé ont atteint l’espace et ont commencé à tirer les satellites vers le bas.

« La puissance de pointe de la super tempête était de 2,63 térawatts, » déclare Martin Mlynczak, qui a pris sa retraite du centre de recherche Langley de la NASA un mois après la tempête. Avant de partir, il a utilisé des données infrarouges du vaisseau spatial TIMED de la NASA pour estimer la quantité d’énergie thermique déversée dans la haute atmosphère. « Cela a déposé suffisamment d’énergie pour alimenter ma maison pendant 10 millions d’années (je consomme en moyenne environ 510 kWh par mois), » dit-il.

L’atmosphère terrestre a déjà été chauffée à ce point auparavant, plus récemment lors des tempêtes d’Halloween de 2003. À cette époque, cependant, la population de satellites était relativement faible (moins de 1000) et il n’y avait aucune migration massive.


Ci-dessus : Nombre de charges utiles lancées en orbite terrestre par an.

« La tempête géomagnétique de mai 2024 a été la première grande tempête à se produire dans un nouveau paradigme d’opérations de satellites en orbite basse terrestre dominé par de petits satellites commerciaux, » écrivent les auteurs dans leur article.

Principalement grâce à l’avènement de Starlink en 2019, la Terre compte maintenant près de 10 000 satellites actifs, soit dix fois plus qu’en 2003. Lorsqu’une fraction d’entre eux décide de changer de cap de manière inattendue en même temps, les opérateurs de satellites doivent se démener pour les suivre, s’assurant qu’ils ne se percutent pas. Cela crée un risque nouveau et sans précédent pour tous les satellites, même ceux qui ne bougent pas.

C’est un problème qui ne fera qu’empirer dans les années à venir. « Les grandes tempêtes sont plus probables tout au long de 2024-2025 pendant le pic du cycle solaire 25, » dit Parker, « et la population de satellites continue de croître. »

Vous voulez en savoir plus ? Lisez l’article de recherche original ici.

Info de la Source Publié * ICI

Categories: fr

Carte sélectionnée : Différence MHz par rapport à hier

UFRC - Fri, 12/07/2024 - 06:17
Version traduite en Français via Google Translate
Carte sélectionnée : Différence MHz par rapport à hier


Le graphique ci-dessus montre une carte de différence foF2 en temps quasi réel. Les différences sont calculées en soustrayant la mesure foF2 d’hier de la mesure foF2 actuellement observée.
Les observations foF2 d’hier et actuelles de foF2 avaient des attributs horaires et géographiques identiques. Les différences absolues sont en unités de MHz. Les régions en rouge indiquent
des fréquences nettement inférieures par rapport à la même heure hier.

Info de la SourceICI

Categories: fr

Propagation Ionosphérique en temps réel

UFRC - Fri, 12/07/2024 - 06:17
Version traduite en Français via Google Translate
Propagation Ionosphérique en temps réel dans le Monde entier toutes les 15mn



Info de la SourceICI

Categories: fr

Prévisions de l’Activité Solaire : Infos du SIDC-ON

UFRC - Fri, 12/07/2024 - 06:16

Prévisions de l’Activité Solaire : Infos du SIDC-ON-RWC

Version traduite en Français via Google Translate

Bienvenue au « Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique .
Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire :Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

BULLETIN SOLAIRE SIDC le 11 Juillet 2024, 1236 UT

Régions actives solaires et éruptions solaires : L’activité des éruptions solaires au cours des dernières 24 heures a été à des niveaux modérés avec des éruptions de classe C en arrière-plan et plusieurs éruptions de faible intensité de classe M. L’activité la plus forte a été une éruption de classe M1.4, avec un pic à 12:04 UTC le 10 juillet, associée à la plus grande et la plus complexe région active sur le disque visible, NOAA AR 3738 (bêta-gamma). Cette région a contribué à la plupart des activités éruptives sur le disque. Une éruption isolée de classe M1.3, avec un pic à 04:23 UTC le 11 juillet, a été produite par la région nouvellement numérotée NOAA AR 3745 (bêta) et d’autres activités éruptives ont été produites par les régions NOAA AR 3743 (bêta) et NOAA AR 3744 (bêta). Les autres régions actives sont restées principalement stables et calmes. L’activité éruptive solaire devrait rester à des niveaux modérés au cours des prochains jours avec une probabilité de 70% pour des éruptions de classe M et de 15% pour des éruptions isolées de classe X.

Éjections de masse coronale : Une éjection de masse coronale (CME) partielle en halo a été détectée dans les images du coronographe LASCO/C2 à partir de 21:24 UTC le 10 juillet. La CME est liée à une éruption de proéminence près du limbe nord-est. En raison de l’emplacement de la région source, aucun impact significatif sur la Terre n’est attendu, bien que l’arrivée potentielle d’un front de choc soit en cours d’analyse. À un moment similaire, une autre CME étroite vers le sud a été observée suite à une éruption de filament au sud de NOAA AR 3738. Malgré son emplacement sur le méridien central, cette seconde CME est plutôt étroite et se déplace principalement vers le sud, ce qui suggère qu’il n’y a pas de composant significatif dirigé vers la Terre. Aucune autre CME dirigée vers la Terre n’a été détectée dans les images du coronographe disponibles au cours des dernières 24 heures.

Troux coronaux : Un trou coronal de polarité positive, allant de l’équateur à une latitude moyenne, continue de résider sur le méridien central. Le flux à grande vitesse émanant de ce trou coronal devrait arriver sur Terre le 13 juillet.

Vent solaire : Au cours des dernières 24 heures, les paramètres du vent solaire (ACE et DSCOVR) étaient indicatifs de conditions de vent solaire lent en arrière-plan. La vitesse du vent solaire a légèrement varié entre 350 km/s et 416 km/s. Le champ magnétique interplanétaire était faible avec une valeur maximale de 5.3 nT et un Bz minimum de -4.6 nT. L’angle phi du champ B était principalement dans le secteur négatif (dirigé vers le Soleil). Les conditions du vent solaire pourraient enregistrer de faibles augmentations le 11 juillet avec l’arrivée attendue de flux à grande vitesse (HSS). Des perturbations plus notables dans le vent solaire proche de la Terre sont attendues le 13 juillet avec l’arrivée anticipée d’un flux HSS plus rapide.

Géomagnétisme : Les conditions géomagnétiques au cours des dernières 24 heures étaient globalement calmes et localement calmes à agitées en Belgique. Des conditions principalement calmes à agitées avec des périodes actives isolées possibles sont prévues pour les 11 et 12 juillet. Des conditions calmes à actives avec des niveaux de tempête mineure isolée possibles sont attendues le 13 juillet.

Niveaux de flux de protons : Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV mesuré par GOES était à des niveaux de fond et devrait le rester dans les prochains jours.

Flux d’électrons à GEO : Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV mesuré par GOES 16 et GOES 18 était en dessous du seuil de 1000 pfu et devrait le rester dans les prochains jours. La fluence d’électrons sur 24 heures était à un niveau nominal et devrait le rester dans les prochains jours.

ICI en anglais ou ICI

Source en anglais SIDC ICI

Categories: fr

Les équipes parlent aux managers et aux médias

UFRC - Thu, 11/07/2024 - 06:32
Version traduite en Français via Google Translate

Mises à jour du blog de la Station spatiale


Les équipes parlent aux managers et aux médias d’information et poursuivent leurs recherches avancées


Suni Williams et Butch Wilmore, astronautes du Boeing Crew Flight Test de la NASA, sont photographiés lors d’une conférence espace-sol avec des journalistes sur Terre. Crédit : NASA TV

Info de la Source Publié * ICI

Categories: fr

Informations 5R8SR – Nosy Faly, AF-057

UFRC - Thu, 11/07/2024 - 06:30
Informations 5R8SR – Nosy Faly, AF-057

le 10/07/2024

Shabu, M0KRI (précédemment 9L5M, VU7RI, 9U4RI, 5X1RI) a annoncé qu’il prévoit d’être actif depuis Nosy Faly, AF-057 sous 5R8SR plus tard cette année, possiblement en septembre (dates à confirmer). QRV sur les bandes HF ; CW/SSB/FT8. QSL via Club Log. Informations complètes à suivre.

Info de la Source * ICI

Categories: fr

Informations VP6WR – Île Pitcairn

UFRC - Thu, 11/07/2024 - 06:29
Informations VP6WR – Île Pitcairn

le 10/07/2024

[NOUVELLES] – Bill a mis en ligne un site web détaillant son voyage – initialement couvert ci-dessous. Consultez-le ici

Je prévois de voyager à VP6, l’île Pitcairn dans le Pacifique, et d’être actif entre environ le 5 et le 15 septembre 2024. Je voyagerai d’abord à Tahiti le 31 août, y resterai quelques jours puis prendrai l’avion Air Tahiti pour l’île de Mangareva (Gambier) le 3 septembre. Ensuite, je prendrai le bateau de l’île Pitcairn – le ‘Silver Supporter’ – pour un voyage d’environ 30 heures jusqu’à Pitcairn. Le voyage de retour signifie que j’arriverai de nouveau à Mangareva le 17 septembre, mais comme le prochain vol pour Tahiti est le samedi suivant, le 21, je resterai là quatre jours et prévois d’activer Mangareva en tant que FO/G0VDE. Je devrais retourner au Royaume-Uni le 24 septembre.

[23 JANVIER] – Bill, G0VDE informe DX-World qu’il sera actif depuis l’île Pitcairn OC-044 sous VP6WR du 5 au 15 septembre 2024. QRV sur 80-10m utilisant des antennes verticales / filaires et PA. Modes : SSB & FT8, peut-être un peu de CW. Informations QSL à suivre.

Info de la Source * ICI

Categories: fr

Informations K6VHF/HR9 – Île de Roatan, NA-057

UFRC - Thu, 11/07/2024 - 06:29
Informations K6VHF/HR9 – Île de Roatan, NA-057

le 10/07/2024

  • [RAPPEL PRÉCOCE] – 

Alex, K6VHF/HR9 sera de nouveau actif depuis l’île de Roatan, NA-057, du 13 au 22 juillet 2024. QRV sur 160-6m utilisant des verticales, Hexbeam, Slopers, Delta loop; FT8, FT4, SSB, CW. QSL via K6VHF direct ou OQRS Club Log, LoTW.

  • [22 AVRIL]

Alex, K6VHF sera de nouveau actif depuis l’île de Roatan, NA-057 sous K6VHF/HR9 du 23 au 30 avril 2024. QRV sur 160-6m, y compris 60m; 100w; QSL via Club Log OQRS. Activités précédentes listées ci-dessous. 

  • [10 JANVIER 2024]

K6VHF/HR9 quittera l’air aujourd’hui à 16:00z (10 janvier) avec plus de 4000 QSOs (160m-10m). Prochaine activité en avril 2024.

  • [2 DÉCEMBRE 2023]

Alex K6VHF, Paul NO0T et Bill WT0DX seront actifs depuis l’île de Roatan, Honduras sous K6VHF/HR9 du 4 au 10 janvier sur les bandes 80m-6m en CW, SSB, FT8 et RTTY. L’équipe participera également au concours ARRL RTTY.

Info de la Source * ICI

Categories: fr

Cette comète est-elle condamnée ?

UFRC - Thu, 11/07/2024 - 06:28

Cette comète est-elle condamnée ?


Version traduite en Français via Google Translate

Le 11/07/2024

La comète Tsuchinshan-ATLAS (C/2023 A3) est sur le point de se désintégrer. C’est « inévitable », selon une nouvelle étude de l’astronome Zdenek Sekanina. « Les preuves suggèrent que la comète est entrée dans une phase avancée de fragmentation », écrit-il.


Ci-dessus : La comète Tsuchinshan-ATLAS photographiée par José J. Chambó

Si cela est vrai, c’est une nouvelle décevante. Découverte au début de 2023, la comète semble se diriger vers une magnifique rencontre rapprochée avec le soleil plus tard cette année, devenant peut-être aussi brillante que Vénus en octobre 2024. Au lieu de cela, elle pourrait se désintégrer avant d’avoir la chance de devenir un objet visible à l’œil nu.

Les arguments de Sekanina sont triples : Premièrement, la comète n’a pas réussi à s’éclaircir à mesure qu’elle s’approche du soleil. Deuxièmement, l’orbite de la comète semble être affectée par une « accélération non gravitationnelle ». Cela pourrait se produire si, par exemple, des jets internes repoussent un noyau en désintégration. Troisièmement, la queue de poussière de la comète a une forme de goutte d’eau inhabituellement étroite avec une orientation particulière. 

Ensemble, ces observations suggèrent une comète en désintégration « dans laquelle un nombre croissant de solides réfractaires fracturés restent assemblés en blobs sombres et poreux de forme exotique, devenant indétectables à mesure qu’ils se dispersent progressivement dans l’espace », explique Sekanina.


Ci-dessus : C’est à quoi ressemble une désintégration – la comète LINEAR il y a 24 ans.

« C’est un article fascinant », déclare Nick James, directeur de la section Comète de la British Astronomical Association. « Sekanina est très respecté dans le domaine, donc cela a beaucoup de poids. Utiliser ‘inévitable’ dans toute prédiction sur une comète peut être imprudent ! Mais c’est certainement une théorie testable et une autre bonne raison d’observer cette comète à chaque occasion. »

En fait, James n’est pas convaincu. Dans un ensemble de données indépendant, il ne trouve aucune preuve d’accélérations non gravitationnelles. « Cela ne ressemble pas à une comète en train de se fragmenter pour moi », dit-il.

Nous le saurons bientôt. La comète est plus brillante que la magnitude 10, bien à portée des télescopes de taille moyenne des astronomes amateurs, ce qui signifie que les astronomes amateurs peuvent surveiller la potentielle désintégration. Pointez vos optiques ici

Info de la Source Publié * ICI

Categories: fr

WIA : Défis d’harmonisation du plan de bande 40m

UFRC - Thu, 11/07/2024 - 06:27

Version traduite en Français via Google Translate

WIA : Défis d’harmonisation du plan de bande 40m :

De AB7RG: WIA le 2024-07-11

CONSULTATION 2024-2 : Défis d’harmonisation du plan de bande 40m : La WIA, dans le cadre de son implication avec la Région 3 de l’IARU, parraine une discussion sur les orientations futures du plan de bande 40m. Elle cherche maintenant à obtenir des retours de ses membres sur un certain nombre de questions relatives à la bande afin de les utiliser comme contribution à la conférence de la Région 3 de l’IARU en octobre 2024. La bande de service amateur 7000-7200 kHz est considérée comme l’une des bandes les plus désorganisées au niveau mondial.

Site web :

WIA : Défis d’harmonisation du plan de bande 40m :
Voir l’histoire complète ici :

LIEN

Source de d’info

Categories: fr

Carte sélectionnée : Différence MHz par rapport à hier

UFRC - Thu, 11/07/2024 - 06:26
Version traduite en Français via Google Translate
Carte sélectionnée : Différence MHz par rapport à hier


Le graphique ci-dessus montre une carte de différence foF2 en temps quasi réel. Les différences sont calculées en soustrayant la mesure foF2 d’hier de la mesure foF2 actuellement observée.
Les observations foF2 d’hier et actuelles de foF2 avaient des attributs horaires et géographiques identiques. Les différences absolues sont en unités de MHz. Les régions en rouge indiquent
des fréquences nettement inférieures par rapport à la même heure hier.

Info de la SourceICI

Categories: fr

Propagation Ionosphérique en temps réel

UFRC - Thu, 11/07/2024 - 06:25
Version traduite en Français via Google Translate
Propagation Ionosphérique en temps réel dans le Monde entier toutes les 15mn



Info de la SourceICI

Categories: fr

Prévisions de l’Activité Solaire : Infos du SIDC-ON

UFRC - Thu, 11/07/2024 - 06:24

Prévisions de l’Activité Solaire : Infos du SIDC-ON-RWC

Version traduite en Français via Google Translate

Bienvenue au « Solar Influences Analysis Data9 Center » (SIDC), qui est le département solaire de recherche en physique de l’Observatoire Royal de Belgique .
Le SIDC comprend le Centre mondial de données pour l’indice d’activité solaire et le Centre d’alerte ISES de la Région de Bruxelles pour les prévisions météorologie spatiale.

Prévisions de l’Activité Solaire :Infos du SIDC-ON-RWC BELGIUM

BULLETIN SOLAIRE SIDC le 10 Juillet 2024, 1239 UT

Régions actives solaires et éruptions : L’activité des éruptions solaires au cours des dernières 24 heures était à des niveaux modérés avec des éruptions de classe C en arrière-plan et deux faibles éruptions de classe M. L’activité la plus forte était une éruption de classe M1.5, heure de pointe à 05:59 UTC le 10 juillet, associée à la plus grande et la plus complexe région active sur le disque visible, NOAA AR 3738 (beta-gamma). Cette région reste le principal contributeur à l’activité des éruptions sur le disque. Trois nouvelles régions actives près du limbe est ont été numérotées, à savoir NOAA AR 3742 (bêta), NOAA AR 3743 (bêta) et NOAA AR 3744 (alpha). Elles montrent de faibles niveaux d’activité. Deux autres régions semblent émerger près du limbe sud-est ainsi qu’une région revenante (probablement l’ancienne NOAA AR 3713). Les autres régions actives sont restées principalement stables et calmes. L’activité des éruptions solaires devrait rester à des niveaux bas à modérés au cours des prochains jours avec une chance de 60% pour des éruptions de classe M et une chance de 10% pour des éruptions isolées de classe X.

Éjections de masse coronale : Aucune éjection de masse coronale dirigée vers la Terre n’a été détectée dans les images de coronographe disponibles au cours des dernières 24 heures.

Trous coronaux : Un trou coronal de polarité positive, équatorial à moyenne latitude, se trouve actuellement sur le méridien central. Le flux à grande vitesse provenant de celui-ci pourrait arriver sur Terre le 13 juillet.

Vent solaire : Au cours des dernières 24 heures, les paramètres du vent solaire (ACE et DSCOVR) indiquaient des conditions de vent solaire lent en arrière-plan. La vitesse du vent solaire variait faiblement entre 358 km/s et 443 km/s. Le champ magnétique interplanétaire était faible avec une valeur maximale de 6,5 nT et un Bz minimum de -5 nT. L’angle phi du champ B oscillait entre les secteurs négatif et positif, mais était principalement négatif (dirigé vers le Soleil). Les conditions du vent solaire devraient enregistrer de faibles améliorations plus tard le 10 juillet et le 11 juillet avec des arrivées attendues de flux à grande vitesse (HSS). Des perturbations plus notables du vent solaire proche de la Terre sont attendues le 13 juillet avec l’arrivée anticipée de flux HSS plus rapides.

Géomagnétisme : Les conditions géomagnétiques au cours des dernières 24 heures étaient globalement calmes et localement calmes à instables sur la Belgique. Des conditions calmes à actives sont attendues les 10 et 11 juillet avec les arrivées attendues de flux à grande vitesse. Des conditions principalement calmes à instables sont attendues pour le 12 juillet et des niveaux de tempête mineure sont possibles le 13 juillet.

Niveaux de flux de protons : Au cours des dernières 24 heures, le flux de protons supérieur à 10 MeV mesuré par GOES était à des niveaux de fond et devrait le rester dans les prochains jours.

Flux d’électrons à GEO : Le flux d’électrons supérieur à 2 MeV mesuré par GOES 16 et GOES 18 était inférieur au seuil de 1000 pfu et devrait le rester dans les prochains jours. La fluence des électrons sur 24h était à un niveau nominal et devrait le rester dans les prochains jours.

ICI en anglais ou ICI

Source en anglais SIDC ICI

Categories: fr

Biologie spatiale, combinaisons spatiales et entraînement des dragons

UFRC - Wed, 10/07/2024 - 07:16
Version traduite en Français via Google Translate

Mises à jour du blog de la Station spatiale


Biologie spatiale, combinaisons spatiales et entraînement des dragons : la meilleure journée pour les astronautes et les cosmonautes


L’astronaute de la NASA et ingénieur de vol de l’Expédition 71, Mike Barratt, travaille sur du matériel de sortie dans l’espace à bord du module Unity de la Station spatiale internationale.

Info de la Source Publié * ICI

Categories: fr

Cette comète est-elle condamnée ?

UFRC - Wed, 10/07/2024 - 07:15

Cette comète est-elle condamnée ?


Version traduite en Français via Google Translate

Le 10/07/2024

Comet Tsuchinshan-ATLAS (C/2023 A3) est sur le point de se désintégrer. « C’est inévitable », selon une étude de l’astronome Zdenek Sekanina. « Les preuves suggèrent que la comète est entrée dans une phase avancée de fragmentation », dit-il dans une prépublication récemment publiée prédisant le destin de la comète.


Above: Comet Tsuchinshan-ATLAS photographed by José J. Chambó

Pour les observateurs du ciel, c’est une nouvelle décevante. Découverte au début de 2023, la comète semblait se diriger vers une magnifique rencontre avec le soleil plus tard cette année, devenant peut-être aussi brillante que Vénus en octobre 2024. Au lieu de cela, elle pourrait se désintégrer bien avant d’avoir une chance de devenir un objet visible à l’œil nu.

Les arguments de Sekanina sont triples : Premièrement, la comète n’a pas réussi à se luminer en approchant du soleil, s’éteignant alors qu’elle devrait être en pleine floraison. Deuxièmement, son orbite change comme « un noyau fragmenté dont le mouvement est affecté par une accélération non gravitationnelle ». Troisièmement, la queue de poussière de la comète a une forme de goutte d’eau inhabituellement étroite avec une orientation particulière.

Ensemble, ces éléments suggèrent une comète qui se désagrège « dans laquelle un nombre croissant de solides réfractaires secs et fracturés restent assemblés en blobs sombres et poreux de forme exotique, devenant indétectables alors qu’ils se dispersent progressivement dans l’espace », écrit Sekanina.


La luminosité de la comète a commencé à s’estomper ~160 jours avant le passage le plus proche du soleil

« C’est un article fascinant », déclare Nick James, directeur de la section comète de l’Association astronomique britannique. « Sekanina est très respecté dans le domaine, donc cela a beaucoup de poids. Utiliser ‘inévitable’ dans toute prédiction concernant une comète pourrait être imprudent ! Mais c’est certainement une théorie testable et une autre bonne raison d’observer cette comète à chaque opportunité. »

Maintenant, pour les bonnes nouvelles : Les comètes en désintégration peuvent être amusantes à observer, par exemple la comète LINEAR en 2000 et la comète ATLAS en 2020 – et les astronomes amateurs peuvent surveiller la fragmentation. La comète brille actuellement à la magnitude +9.7 dans la constellation du Lion, bien à portée de télescopes de jardin de taille moyenne. Pointez vos optiques ici.

Info de la Source Publié * ICI

Categories: fr

GM2T Tiree Island

UFRC - Wed, 10/07/2024 - 07:13


GM2T Tiree Island 2024-07-09 23:02:31 L’équipe GM2T sera active depuis l’île de Tiree, IOTA EU-008, les 27 et 28 juillet 2024.

En savoir plus…

Info de la Source Publié * ICI

Categories: fr

S9Z Sao Tome

UFRC - Wed, 10/07/2024 - 07:13


S9Z Sao Tome 2024-07-09 18:32:49 L’équipe S9Z sera active depuis l’île de Sao Tomé, IOTA AF-023, Sao Tomé et Principe, du 11 au 20 novembre 2024.

En savoir plus…

Info de la Source Publié * ICI

Categories: fr
Syndicate content