F1JKJ

Distribuir contenido
Blog radioamateur de Laurent, F1JKJ
Actualizado: hace 3 horas 52 mins

Åland

Sáb, 04/04/2020 - 16:22

Si vous dites aux habitants des îles Åland qu’ils sont finlandais, ce qui est exact administrativement, ils vous regarderont avec un œil mauvais. Ils parlent suédois et sont administrativement autonomes de la Finlande.

Voila déjà un point qui, en tant que corse, me séduit un peu.

Mais je ne venais pas faire une visite diplomatico-politique. Qu’est-ce qui m’amenait au juste ? Rien de précis. L’envie d’aller vers le Nord, en plein mois d’août, et en voiture depuis Montpellier ça n’est pas rien.

Nous avons débarqué en ferry à Mariehamn au petit matin, et autant vous dire que l’activité de cette capitale de 10 000 habitants n’y était pas débordante.

Nous le remarquerons d’ailleurs pendant notre séjour, les horaires sont restreints, même en ce mois d’août aux très longues journées nordiques.

De toute façon, même quand les magasins sont ouverts, bon courage pour savoir ce que tu vas manger !

Les promenades furent nombreuses, parfois en barque en s’éloignant d’un ponton proche du camping, parfois à pied, juste pour le plaisir de se retrouver perdus entre la Baltique, la lande et les massifs de granit rose.

J’avais quand même quelques idées derrière la tête, et je n’étais pas en terrain totalement inconnu.

J’avais fait quelques QSO en tant que OH0/F1JKJ, je savais bien sur qu’Åland était une contrée DXCC séparée, et que ce privilège attirait vers les îles quelques contesteurs chevronnés qui y avaient installé des stations de contests de dimensions appréciables.

Une après-midi, je visitais ainsi Geta Berg, dans le Nord des îles, qui est le QTH de OH0V, une station installée par OH6LI.

En plus, il y avait une géocache !

Un autre jour, j’avais convenu de rendre visite à Sture, OH0JP. C’est le seul radioamateur actif de ces îles. Je l’avais déjà contacté de nombreuses fois, parfois comme OH0JFP, et auparavant même comme 212 AT 101 !

Je le retrouve chez lui, puis nous filons à sa station, distante de quelques kilomètres.

Après quelques heures passées ensemble, je repars avec l’envie de revenir, à une occasion, pour opérer sa station à une occasion ou l’autre, comme il me le propose.

C’était surtout un plaisir, visiblement partagé, de pouvoir se serrer la main, après de multiples contacts radio étalés sur plusieurs décennies, plusieurs bandes, y compris par satellite.

Sur le même sujet:
  1. TK/F1JKJ
  2. Frequency
Categorías: fr